Le zodiaque de Rennes

Un zodiaque de pierres à Rennes-le-Château et Rennes-les-Bains
 



Sainte Marie-Madeleine et le Lion de Juda

Laissons un temps Rennes-le-Château pour aller d’une colline à l’autre, éternelle : Vézelay en Bourgogne. C’est là que furent déposées les reliques de sainte Marie-Madeleine, dit la légende. Une crypte veille sur elles et les pèlerins sont légion : la colline éternelle est le point de départ de l’une des principales routes de Saint-Jacques de Compostelle. Entrons dans la basilique Sainte-Marie-Madeleine après une brève attention, indulgente, au tympan du jugement dernier, création des sculpteurs de Viollet-le-Duc lors des restaurations XIXe. Un autre tympan nous attend, dès l’entrée : celui du Narthex, œuvre magistrale de l’art roman. Le Christ n’a pas de main gauche, peut-être parce qu’il ne reçoit rien mais donne tout. Autour de lui, en demi-cercle, des médaillons figurent l’année solaire, avec les douze signes du zodiaque. Les trois médaillons supérieurs, au dessus du Christ, sont encadrés par les signes du Cancer et du Lion, consécutifs.

Le narthex est ainsi dédié au jour de l’entrée du Soleil en Lion, c'est-à-dire le 22 juillet (22 ou 23 juillet selon les années). L’allusion au Lion de Juda vient à l’esprit : pour les chrétiens, le Lion est l’emblème de la tribu de Juda, dont est issu Jésus.

Le 22 juillet est aussi la fête de sainte Marie-Madeleine, et cela ne tient nullement du hasard : à la renaissance, lorsque naissent les calendriers des saints, on associé Marie-Madeleine au repère astronomique que constitue l’entrée du Soleil en Lion. Dans le nord de la France, le lever du Soleil a ce jour un azimut de 57° environ, pour atteindre 62° à Rennes-les-Bains. Depuis l’adoption du calendrier grégorien en 1582, la daté du 22 juillet correspond à l’entrée du Soleil dans le signe zodiacal du Lion (au XIIe siècle, il y a une semaine d’écart et c’est le 15 juillet).

 


Basilique Sainte-Marie-Madeleine à Vézelay : le tympan du narthex.
Photos Christophe de Cène.

 

Le zodiaque des deux Rennes

Au terme d’une étude répertoriant les azimuts solaires les plus évidents dans l’œuvre de l’abbé Boudet, curé de Rennes-les-Bains, que conclure ?

Nous relevons trois axes principaux (décrits dans nos pages) :

1) L’axe des solstices
L’abbé Boudet nous rappelle que le Soleil, vu de Rennes-les-Bains, se couche sur le Cugulhou du couchant au solstice d'été, et se lève sur le Cugulhou du levant, au solstice d'hiver.
2) L’axe des levers et couchers du soleil à la Sainte-Marie-Madeleine et la Saint-Antoine-Ermite
La date du 17 janvier (saint Antoine) est omniprésente dans le dossier des deux Rennes. L’église de Rennes-le-Château est consacrée à Marie-Madeleine.
3) L’axe de la Sainte-Rose et de la Sainte-Isabelle
Le symbole de la Rose est très présent à Rennes. Sainte Rose-de-Lima et Isabelle-de-France évoquent ce troisième axe, matérialisé par la ligne reliant les deux églises (les deux Rennes), ainsi que par l’orientation de la nef à Rennes-les-Bains.

Un quatrième axe, horizontal, celui des équinoxes, apparait nécessairement comme axe de symétrie de l’ensemble.


 

Enfin, à l’exception des solstices, les azimuts des levers et couchers de Soleil se produisent à l’identique deux fois dans l’année, avec un axe de symétrie constitué par les solstices. Le tableau suivant résume l’ensemble du dispositif :
 

Azimut
Lever
Coucher

 
Date

 
Date

57°
303°

Solstice d’été
21 juin

_

62°
298

Sté Marie-Madeleine
22 juillet

 
18 mai

77°
283°

Ste Rose-de-Lima
30 août

 
13 avril

90°
270°

Equinoxe d’automne
22 septembre

Equinoxe de printemps
21 mars

103°
257°

 
19 octobre

Ste Isabelle
22 février

118°
242°

 
24 novembre

St Antoine Ermite
17 janvier

123°
237°

_

Solstice d’hiver
21 décembre


Au final, nous obtenons douze dates, qu’il est aisé de reporter sur la représentation traditionnelle de l’année que constitue le zodiaque. On constate une coïncidence troublante (points rouges du visuel) :
Les solstices et équinoxes sont en place, par définition. L’axe du 22 juillet coïncide avec l’entrée du Soleil en Lion (22 ou 23 juillet). C’est la ligne Lion-Verseau.

Le 22 février, le Soleil vient d’entrer en Poissons (symbole des premiers chrétiens). C’est l’axe Poissons-Vierge, celui du christianisme et du rosaire.

A certaines périodes de l’année, on observe un décalage de quelques jours (raisons astronomiques complexes). Mais, globalement, l’idée s’impose d’une référence de Boudet au zodiaque.

 

A lire en complément

Un internaute nous signale un ouvrage fort intéressant qui complète ou préfigure en bien des points notre étude des azimuts solaires à Rennes :

De Terre et de Lumière
Pierre Borie
La Treille Fleurie

se procurer le livre

Retour à l'accueil